Groupe-d entre-aide-Fibrose-Pulmonaire-Interstistielle

Groupe-d entre-aide-Fibrose-Pulmonaire-Interstistielle

La metformine montre son efficacité dans la fibrose pulmonaire idiopathique

Des études menées in vitro (sur des cellules pulmonaires de patients atteints de fibrose pulmonaire idiopathique – FPI) et sur un modèle murin de fibrose pulmonaire (induit par la bléomycine) ont montré l’intérêt de la metformine pour traiter la FPI, une pathologie qui manque de traitements efficaces. Les résultats sont parus dans « Nature Medicine ».

Des chercheurs de l’université d’Alabama à Birmingham ont ciblé la protéine kinase activée par l’AMP (AMPK), une enzyme qui régule le métabolisme cellulaire. Ils ont découvert que l’activité de l’AMPK était plus basse dans les myofibroblastes des régions fibrotiques du tissu humain pulmonaire de patients atteints de FPI. Ces myofibroblastes étaient en particulier résistants à l’apoptose.

Normalisation de la sensibilité à l’apoptose

Ils ont constaté que la metformine (ou tout autre activateur d’AMPK) conduisait à une baisse de l’activité fibrotique, augmentait la production de nouvelles mitochondries et normalisait la sensibilité des cellules pulmonaires à l’apoptose.

Dans le modèle murin, les chercheurs ont d’abord exposé les souris à une ou deux doses de metformine (65 mg/kg, par voie intrapéritonéale), mais cela n’a pas occasionné d’effets. En revanche, les souris ayant reçu de la metformine (65 mg/kg) tous les deux jours pendant 18 jours (à partir de 10 jours après l’induction de la fibrose pulmonaire par la bléomycine) ont montré une baisse de leurs marqueurs fibrotiques. Ils ont aussi observé l’effet d’un traitement retardé (débutant 3 semaines après l’induction par bléomycine, pour 5 semaines) et l’effet demeure. Par ailleurs, ces effets sont annulés chez les souris knockout pour l’AMPK, ce qui montre que la metformine fonctionne par une voie AMPK dépendante. « Il s’agit à notre connaissance de la première étude à montrer que la résolution de la fibrose pulmonaire peut être accélérée par une intervention pharmacologique qui cible le métabolisme cellulaire », écrivent les auteurs.

 

 

Sources: https://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2018/07/02/la-metformine-montre-son-efficacite-dans-la-fibrose-pulmonaire-idiopathique_859500



10/10/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 104 autres membres